Mode nuit

Test Thrustmaster Warthog

Test Thrustmaster Warthog

8. Descriptif technique du Stick :

Au total: 19 boutons + 1 HAT 8 direction “point of view” hat répartis comme suit:

  • 1 HAT 8 direction “point of view”: pour gérer les vues
  • 2 HAT 8 directions
  • 1 HAT 4 directions plus une fonction push button
  • 1 bouton trigger
  • 2 boutons poussoirs
  • 2 boutons «pinkie»

La technologie employée est basée sur une rotule en nylon et un capteur à effet HALL 3D.
Technologie Trustmaster H.E.A.RT : résolution du capteur: 16-bit (65536 x 65536 valeurs)
Cela a pour avantage d’offrir une rotation du stick totalement libérée de points durs et de ne pas souffrir (normalement) d’usures dans le temps, TM ayant visiblement tiré les leçons des problèmes de jeu du Cougar.
Le stick est «full Metal» ce qui en fait un superbe objet lourd et massif respirant la qualité.

Il est temps de découvrir ce que cachent ses entrailles :

Commençons par le manche :
La poignée est séparable de l’embase
Il suffit de dévisser la molette Une fois libérée la poignée se retire par une traction vers le haut, le connecteur de liaison est de type PS2

Nous ne démonterons pas l’intérieur de la poignée, mis à part la filerie, le circuit de gestion et les interfaces mécaniques, pas grand chose à voir.

La base du stick par contre….

Si on retire les plaques supérieures (attention le ressort à l’intérieur pousse fort, ne le démontez pas si vous n’en avez pas besoin, et sinon il faut bien maintenir le dessus pendant le démontage) et qu’on retire l’anneau extérieur on trouve ceci :
On voit tout de suite un énorme ressort qui sert de retour au centre et de sensation d’effort. Vu la taille, la poussée est importante, ce qui permet d’avoir de bonne sensations, une poignée qui ne penche pas toute seule, bref c’est compact et puissant.

Mais comment ça marche ?

Le ressort appuie sur un cylindre mobile qui coulisse verticalement sur 4 colonnes. Quand on pousse la poignée dans une direction, le cylindre (que nous appellerons l’ascenseur) remonte en bandant le ressort, qui tend à ramener l’ascenseur vers le bas, donc la poignée au centre.
On peut voir 4 petits ressorts autour de chaque colonne sous l’ascenseur, qui le maintiennent de niveau en position basse.

Une fois le système de restitution d’effort et de retour au centre visualisé, démontons plus avant

Une fois retiré le plateau supérieur et le ressort, on voit mieux maintenant l’ascenseur et la cloche qui sert de support à la poignée.

La cloche actionnée par la poignée, penche dans tous les sens poussant sur l’ascenseur qui coulisse sur les 4 colonnes.

Retirons l’ascenseur :

On trouve la cloche de commande Fini les cardans…
La cloche est fixée sur une rotule Elle est donc libre de pencher dans toutes les directions. Se faisant elle emmène dans son mouvement un aimant qui se déplace au-dessus d’une sonde à effet Hall.

La sonde est posée à plat sous la cloche, elle mesure donc tous les déplacements de l’aimant sans contact

C’est la lèvre circulaire en bas de la cloche qui prend appui sur l’ascenseur. Au final le système est très compact et robuste, avec un minimum de pièces mécaniques
3 of 9
9
Foncez le Warthog est ce qui se fait de mieux !!

Summary

Thrustmaster a bien travaillé et nous offre avec le Warthog un produit qui marquera son créneau. On peut bien sur regretter qu' il ne soit pas « full metal » mais cela aurait eu un impact certains sur le prix . On peux aussi trouver le slew control un peu cheap mais les choix technologique adaptés au marché grand public ne sont pas légion. Disponible sous la barre des 400 euros le Warthog est le meilleurs HOTAS disponible. Thrustmaster marque un grand coup et le « gap » avec les autres produits disponible est énorme !! Contrairement à d'autres produits le Warthog convient a tous les simulateurs, la qualité de ses composants, sa précision sans égale et sa puissance de programmation en font la nouvelle référence. Vous cherchez ce qui se fait de mieux et n'avez pas peur de dépenser le prix d'une bonne carte graphique dans un joystick. Vous n'envisagez pas de piloter un A10C sans un HOTAS digne de ce nom ..

9.5 FABRICATION
9.2 ERGONOMIE
9 Fonctionnalités
9.1 Suite logiciel
8 Prix

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :